La somatisation

 

 Le Dr Levine a développé des techniques dites somatiques pour aider ses patients à se libérer non seulement de la douleur psychique mais aussi corporelle. Il est un des rares psychologue a s’intéresser au corps à travers la psychologie.

Le corps est souvent sous-estimé dans son fonctionnement en psychothérapie, bien que des techniques existent comme Somatic Experiencing ou l’Institut de Bio-Énergie qui se sont spécialisé dans l’approche somatique, le corps est encore un peu laissé pour compte en thérapie malgré toute la profondeur de ses besoins.

Dr Peter Levine est un psychologue américain qui s’est spécialisé dans les traumas et leurs effets sur le corps et la psyché. Il est le fondateur de Somatic Experiencing. Il a écrit Réveiller le tigre, Guérir par-delà les mots et plusieurs autres livres et essais, ouvrages grand publique.

 Le système nerveux dans sa grande intelligence enregistre absolument tout dans ses compartiments, tel que l’explorait Freud dans l’inconscient. L’inconscient est à la psychothérapie ce que le corps est aux thérapies somatiques.

Dr Levine a remarqué que malgré ses efforts pour apaiser la souffrance psychique de ses clients leur corps demeurait toujours tendu, crispé, réactif. Ces tensions normalement devraient se résorber simultanément avec la psyché, puisque les deux étant étroitement lié, s’auto-influencent mais il s’est aperçu que d’autres mécaniques inexplorées devaient expliquer ce manque de relâchement. C’est ainsi il s’est penché sur la question et s’est tourné vers le comportement animal pour mieux comprendre le fonctionnement des mécanismes de défense du corps.

Il a observé les réactions des animaux face au danger dans différentes situations. Levine a remarqué qu’il faille deux conditions pour que l’animal soit en trauma suite à un événement intense, 1-l’animal doit avoir très peur 2-être sous restreinte sur une assez longue période pour la peur se figue physiquement.

Levine a remarqué que lorsque que seulement une de ces deux conditions est présente aucun trauma ne s’installe, l’animal peut avoir une énorme frousse ou être contraint physiquement mais n’aura pas de trauma. Puis il a remarqué le comportement suivant chez les animaux observés: l’animal traqué lorsque relâché allait se secouer, trembler pour «redémarrer» ou «réinitialiser» son système nerveux et ainsi alléger son organisme. Le tremblement était la clé de l’énigme. Le corps devait trembler, se secouer pour se défiger du trauma.

Levine a compris que l’être humain suite aux traumas de l’enfance ou de la vie, ayant vécu les deux conditions préalables, c’est-à-dire, une peur intense intriquée dans la contrainte physique/psychique, ne pouvait pas «défiger» son corps, le faire trembler pour remettre à zéro, «effacer» les empreintes ainsi faite sur l’organisme.

Ainsi la danse dans les tributs a ce rôle extrêmement important de désomatisation  où le corps entre dans une certaine transe apaise le mental et se décharge, se libère, au rythme des tambours, des figements, des blocages restreignant son fonctionnement.

Aujourd’hui nous commençons à reconnaître les effets des traumas sur le corps. Dans ma pratique en massothérapie je constate que les muscles sont figés dans des anciens souvenirs traumatiques et qu’il ne suffit pas de masser les muscles pour simplement les relâcher il faut aussi s’occuper de la personne et de son vécu.

Outre le sport comme outil de désomatisation et de libération corporel, nous n’avons pas vraiment le réflexe de dépolluer notre organisme de ses toxines.

Les différentes thérapies offrent aux gens un lien de confiance, remplaçant l’effet des danses tribales, celle de désomatisation, par un lien, une rencontre.  Ces espaces d’échange permettent l’ouverture nécessaire pour que le client puisse faire du sens de ses blessures dont certains thérapeutes sont devenu spécialiste. Ils ont choisis la voie du corps pour comme outil d’accompagnement.

 L’attention sincère, le soutien, le maintien de l’espace thérapeutique que le thérapeute offre à son client pour que le corps puisse relâcher son vécu est la clé pour que l’organisme se sente en sécurité pour libérer ce qui peut être la terreur d’une vie. Les relâchements peuvent être très douloureux pour le client et cela demande un thérapeute d’une grande expérience pour ne pas retraumatiser le client, même un thérapeute bien intentionné.

Mais puisqu’il est souvent difficile de trouver un bon thérapeute au moment opportun il est quand même possible d’entamer le processus de désomatisation par un massage lent et d’une grande qualité d’exécution. La désomatisation est ce processus où enfin l’histoire personnelle traumatique remonte à la surface et l’organisme se libère de la charge émotive douloureuse. Une main apaisante sur un corps bafoué est une véritable bénédiction.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close